Affaire Massata Diack : La CENTIF en dans la "danse" !


Selon les informations de "Libération", la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) a été saisie d’une déclaration de soupçon qui vise directement Massata Diack, fils de Lamine Diack. Une démarche pour le moins troublante et pour cause.

Des sources autorisées renseignent que le signalement émanerait d’une banque qui cherche à se couvrir, après avoir failli. En effet, le parquet national financier de Paris a appris que plus d’un million d’euros ont été virés dans le compte sénégalais de Massata Diack logé dans cette banque sans qu’elle ne daigne faire une déclaration de soupçon à l’époque.

C’est parce qu’elle sait que les autorités judiciaires françaises l’ont dans le collimateur que la banque cherche à se couvrir d’autant qu’une enquête préliminaire a été ouverte.

Dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de corruption à Rio, les enquêteurs brésiliens et français ont découvert que Matlock capital group qui appartient à Arthur César de Menezes Soares Filho visé par un mandat d’arrêt international, avait versé trois jours avant le vote attribuant les Jeux olympiques à Rio, la somme de 1,5 million de dollars à une société appartenant à Papa Massata Diack.
Alors que celui-ci clame la régularité de cette opération, le parquet national financier l’assimile à un bakchich.

Une note transmise par les enquêteurs français à ceux de Rio dans le cadre d’une commission rogatoire, révèle qu’en fait, Matlock a tenté de transférer deux millions de de dollars d’un compte qu’il détenait dans les Iles vierges britannique à un compte d’une banque contrôlée par Pape Massata Diack, selon les documents.

Cinq jours plus tard, le 28 septembre, l’argent a été renvoyé par la banque. Qui plus est, le 29 septembre, Soares a utilisé un compte bancaire de Matlock à Miami, pour effectuer deux paiements distincts totalisant deux millions de dollars vers les comptes détenus par Massata Diack directement ou par la société Pamodzi consulting.

Ces comptes se trouvaient dans les filiales de la banque concernée en Russie et au Sénégal.

Ces développements interviennent au moment où on apprend que le FBI décidé d’ouvrir une enquête dans le cadre du volet brésilien de l’affaire dite de corruption à l’IAAF.

liberation


Ziguinchor : La police démentele un réseau de trafiquants de drogue

Après la bande de dealers dirigée par une femme cinquantenaire, les éléments du commissariat...


Fillette tuée à Rosso : La police à la recherche du meurtrier

La police est aux trousses du psychopathe qui a ôté la vie à une petite fille de 4 ans, renseigne...



Mamadou K. un homosexuel de Tambacounda aurait trouvé refuge en France

Mamadou K. homosexuel né 1983 connu et reconnu à Tambacounda et aurait trouvé refuge en France. il...


"Libération du maître coranique et Cie" : Le procureur de Louga dément Sud Quotidien

Le journal Sud Quotidien a soutenu, dans sa parution du jour, que le maître coranique Cheikhouna...


Affaire des talibés enchaînés : Le maître coranique et Cie libérés

Coup de théâtre dans l’affaire des enfants talibés enchaînés. Alors que le procureur a requis une...


L’APPORT DE LA REVOLUTION DE L’INTERNET DANS LA PRATIQUE DU JOURNALISME AU SENAGAL

L’apparition et le développement de l’internet sont diversement appréciés par ses utilisateurs tels...


Internet, un outil de Mobilisation autour des questions liées à la démocratie et à l’engagement citoyen.

La révolution portée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) a non...


Passage de témoin à la préfecture de Tambacounda : “Papa” Demba s’en va pour laisser la place à “Mame” Less

Le gouverneur de la région, Mamadou Omar Balde, en vertu des pouvoirs qui lui sont confiés, vient...


« JE TOMBE DES NUES… » LES DÉTAILS DE L’AUDITION DE LAMINE DIACK PAR LE JUGE FRANÇAIS VAN RUYMBEKE

Dans sa livraison de ce mardi, 09 octobre 2019, le quotidien français L’Equipe, revient sur...