Catalogne indépendante : Rajoy exige des clarifications à Puigdemont


Temps mort, retour en arrière, ultimatum ? Les camps semblent en tout cas se jauger, au lendemain du discours de Carles Puigdemont, annonçant la suspension du processus d’indépendance, avant de parapher la déclaration. Une position qui génère un flottement et des interrogations.

La réponse du pouvoir central n’a pas tardé. Ce mercredi midi, à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé mercredi avoir formellement demandé au président régional catalan Carles Puigdemont de confirmer s’il a déclaré l’indépendance, après une séance confuse au parlement catalan mardi. « Le Conseil des ministres est convenu ce matin d’envoyer une réquisition formelle au gouvernement de la Generalitat (exécutif catalan) afin qu’il confirme s’il a déclaré l’indépendance de la Catalogne », a déclaré M. Rajoy lors d’une brève allocution télévisée. Il a précisé que cette demande se faisait dans le cadre de l’article 155 de la Constitution, la procédure qui permet de suspendre l’autonomie d’une région, menace que Madrid a encore fait peser ce mercredi.

« Pas de renoncement », pour les indépendantistes

Dans la matinée, le porte-parole du gouvernement régional, Jordi Turull, parlait d’un « acte symbolique » à l’évocation de la signature de la déclaration unilatérale d’indépendance par Carles Puigdemont et l’ensemble des élus séparatistes du Parlement régional, la veille au soir. « La déclaration doit être faite par le parlement de Catalogne », ce qui n’a pas été le cas, a expliqué le porte-parole. La signature par 72 élus indépendantistes et le gouvernement catalan était« un acte symbolique par lequel nous avons tous signé notre engagement à déclarer l’indépendance ».

M. Turull a précisé qu’il s’agissait « d’un temps mort, pas d’un renoncement ou d’un pas en arrière ». « Le président (Puigdemont) a dit qu’il suspendait les effets de l’indépendance, de la loi de transition (vers l’indépendance) pour nous asseoir, parler, écouter, dialoguer et voir s’il existe une possibilité de parvenir à un accord ». La balle est désormais dans le camp catalan.

Rfi


Écrire sur la nouvelle approche diplomatique du SÉNÉGAL... Analyser l’action du ministre Kaba...

Dans le nouveau style de la diplomatie... Je m’y emploie car depuis peu le SENEGAL-porteur...


Nécrologie : Deo Cisse a perdu sa mère

Maman, Nah Aissatou Diarra Cisse, mère de Madame Deo Cisse, responsable politique de l’Apr à...


PRESIDENTIELLE 2019 : Macky Sall nomme le ministre Sidiki Kaba délégué régional de Tambacounda

En marge de la campagne pour le parrainage en vue de l’élection présidentielle de 2019, le...



Le Comité Directeur du PDS annonce : « Notre parti ne boycottera pas l’élection, il en empêchera la tenue »

Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le lundi 27 aout 2018 à la...


Parrainage : L’opposition va assiéger le ministre de l’Intérieur le…

Les leaders de l’opposition sont en ordre de bataille contre le régime en place. En conférence de...


Afrobasket U18 - « Gagner contre la Tunisie pour… »

Déjà qualifiés en quarts de finale de l’Afrobasket des moins de 18 ans (24 août-2 septembre 2018),...


Émigration clandestine : Le Ministre Me Sidiki Kaba au secours des jeunes originaires du Sénégal oriental

Le Ministre Me Sidiki Kaba a porté assistance aux jeunes du Sénégal oriental dont la pirogue a...


SANTE : DIOUROUP ETRENNE SON AMBULANCE MEDICALISEE grâce à Emile Bakhoum, responsable de la Cojer France

Émile Bakhoum, une fierté pour les populations de la commune de Diouroup ? On ose parier qu’ils...


Diplomatie : Ibrahima Traore et Ibrahima Ba nommés par Me Sidiki Kaba

Le Ministre Me Sidiki Kaba fait la promotion des jeunes cadres de Tambacounda. Il s’agit en...