Coupe des Confédérations 2017 : L’Allemagne Champion


Le match : 1-0
L’Allemagne était peut-être venue sans ses stars pour la Coupe des Confédérations, reste que c’est la Mannschaft qui a remporté le trophée après sa victoire en finale contre le Chili (1-0). Les hommes de Joachim Löw n’ont pas été aussi impériaux qu’en demi-finale (4-1 face au Mexique) mais les jeunes pousses du riche vivier allemand ont réalisé un match dans la lignée de leurs aînés où le réalisme a primé sur le spectacle.

S’il ne fallait garder qu’une minute de cette rencontre, ça serait la 20e tant elle résume bien la physionomie du match. Tout débute avec un double arrêt de ter Stegen, le portier allemand. Celui-ci a repoussé coup sur coup une frappe de loin de Vidal et une reprise maladroite d’Alexis Sanchez. A cet instant, les spectateurs du stade Krestovski se disaient que la Mannschaft était sous l’orage de la Roja.

C’était mal connaître les champions du monde 2014 et leur réalisme à toute épreuve. Quelques secondes après l’occasion chilienne, profitant d’une erreur de relance de Marcelo Diaz, Timo Werner et Lars Stindl se sont retrouvés seuls face à Claudio Bravo. Le premier a effacé le gardien, héros de la demi-finale contre le Portugal, pour offrir une balle de but au second. Le Chili s’était déjà procuré trois occasions franches, l’Allemagne a pris l’avantage sur son premier tir.

Le reste de la première période était tout aussi animé. Les champions d’Amérique du Sud, au taquet dès l’entame du match, ont multiplié les occasions. Aranguiz, Vargas, Vidal, Sanchez, tous les atouts offensifs de la Roja ont eu l’occasion de marquer. Sauf que ça a coincé à chaque fois. Soit la finition n’était pas au rendez-vous, soit ter Stegen s’est montré vigilant. Et ce jusqu’aux dernières secondes, quand le portier a boxé un coup franc direct d’Alexis Sanchez.

Le joueur : Timo Werner

Au sein de cette Mannschaft A’, il a été un des joueurs qui s’est le plus mis en évidence. Il a surtout été le plus constant de la compétition. L’attaquant du RB Leipzig a été précieux lors de cette finale. Grâce à son pressing sur Marcelo Diaz, il a pu offrir une balle de but à Lars Stindl. A l’aise dans son rôle de passeur, il a également initié deux occasions pour Julian Draxler (40e, 56e) avant de sortir au profit de Can à la 78e. A douze mois de la Coupe du monde en Russie, Werner a montré qu’il pouvait prétendre à une place dans les 23.


Souleymane Ndéné Ndiaye : " Je ai demandé au Président Macky Sall de gracier Karim Wade".

L’ancien Premier ministre du président Abdoulaye s’est prononcé de son implication dans le Karim...


DONNE POUR MALADE : Le ministre Sidiki Kaba répond par la signature d’une convention à Paris

Me Sidiki Kaba apporte un démenti cinglant aux folles rumeurs sur son état de santé. Ce matin, le...


Le Ministre Sidiki Kaba se porte comme un charme

Le Ministre Me Sidiki Kaba se porte très Bien. D’après nos sources le Ministre des Affaires...


COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO présidé par le Professeur Doudou Sidibé

COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO (Rassemblement Populaire pour le...


Pr Bathily : « Ce n’est pas après avoir distribué les blocs (de pétrole) qu’on va discuter »

En appelant à des concertations sur le gaz et le pétrole après avoir octroyé les blocs de pétrole,...