Dialogue politique : Forte tension entre Aly Ngouille Ndiaye et les non-alignés et les indépendants


Difficile de les maîtriser alors que le ministre n’a pas encore fini son discours. Les partis indépendants et les non-alignés se sont sentis visés dans leur dignité quand le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye veut les classer dans le même pôle.

« Nous allons demander aux partis politiques de se regrouper par affinité c’est-à-dire par pôle. Il y aura un pôle d’opposition, un pôle des non-alignés et un pôle pour les partis au pouvoir et chaque pôle sera composé de 15 représentants ", a indiqué le ministre de l’Intérieur lors de sa prise de parole.

Pour les non-alignés et les indépendants, ceci relève d’un manque de considération à leur endroit. A cet effet, ils réclament 4 pôles, c’est à dire la mouvance présidentielle, l’opposition, les non-alignés et les indépendants. Une requête d’Aly Ngouille Ndiaye qui a fait entrer quelques partisans dans une colère noire. Ces derniers exigent la mise en place d’un pôle pour les indépendants. Ce qui a fait beaucoup de bruit lors du dialogue tenu ce mardi entre le ministre de l’Intérieur et les partis politiques en vue de l’élection présidentielle 2019.

Très calme, le ministre campe sur sa position. « Vous ne pouvez pas me perturber », annonce le ministre qui fixe les prochaines discussions le vendredi 26 novembre.

L’absence de l’opposition la plus représentative a été notée et selon le ministre," le fait qu’elle ne participe pas à ce dialogue veut pas dire que nous leur fermons nos portes".

A l’occasion de cette rencontre, trois questions ont été soulevées par les 69 intervenants qui ont eu à prendre la parole devant le ministre Aly Ngouille Ndiaye, à savoir les questions de la distribution des cartes d’identité, de l’audit du fichier électoral et d’un ministre de l’Intérieur indépendant.

Toutes les questions ont trouvé réponse sauf celle qui évoque un ministre de l’Intérieur neutre et indépendant. Le ministre Aly Ngouille Ndiaye a fait savoir que pour cette préoccupation, il a pris note. « C’est le Président Macky Sall qui m’a nommé à ce poste et je lui rendrai compte », a renseigné le premier policier. Selon toujours lui, « qu’on nous juge par nos actes et c’est le plus important ».

leral


Élaboration de projets structurants : Amadou Ba, l’avocat de l’Afrique en Chine

Son Excellence Monsieur Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de...


Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères : « Le Chef de l’Etat s’est montré plus que jamais, inscrit dans une communauté de destin »

Le Chef de l’Etat s’est montré plus que jamais, inscrit dans une communauté de destin, encore plus...


Le détour africain du Qatar : politiquement chrétien et économiquement anglophone.

L’aspect confessionnel de la géopolitique Arabo-Africaine mérite d’être décrypté dans la crise du...


Tambacounda : Mariama Ba dite Christina honorée par des associations de femmes.

Après avoir passé deux bénéfiques années à accompagner le développement des femmes des quartiers...


NOUVEAU GOUVERNEMENT : UNE ÉQUIPE DE 32 MINISTRES ET 3 SECRÉTAIRES D’ETAT MISE EN PLACE

Le nouveau gouvernement dont la liste a été lue dimanche soir par le nouveau secrétaire général du...


Independance : Tamba déjà en fête

A quelques heures du traditionnel défilé du 4 Avril, les populations de Tamba sont déjà en fête....


Prestation de serment de Macky Sall : Des invités de marque à Dakar.

Au moins 15 chefs d’Etat et de gouvernement sont arrivés à Dakar entre dimanche et lundi, pour...


Gracié du 4 Avril : Khalifa Sall libéré ?

Khalifa Sall et Mbaye Touré seront libérés le lendemain de la fête de l’Indépendance, « sauf...


Tambacounda : le torchon brûle entre les populations de Missira et leur maire.

Les jeunes de Missira en colère contre leur maire. La jeunesse de Missira et celle des...


Changement climatique : La température des océans inquiète.

La chaleur au fond des océans a atteint de nouveaux pics. Les chiffres sont alarmants au point...