Dialogue politique : Forte tension entre Aly Ngouille Ndiaye et les non-alignés et les indépendants


Difficile de les maîtriser alors que le ministre n’a pas encore fini son discours. Les partis indépendants et les non-alignés se sont sentis visés dans leur dignité quand le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye veut les classer dans le même pôle.

« Nous allons demander aux partis politiques de se regrouper par affinité c’est-à-dire par pôle. Il y aura un pôle d’opposition, un pôle des non-alignés et un pôle pour les partis au pouvoir et chaque pôle sera composé de 15 représentants ", a indiqué le ministre de l’Intérieur lors de sa prise de parole.

Pour les non-alignés et les indépendants, ceci relève d’un manque de considération à leur endroit. A cet effet, ils réclament 4 pôles, c’est à dire la mouvance présidentielle, l’opposition, les non-alignés et les indépendants. Une requête d’Aly Ngouille Ndiaye qui a fait entrer quelques partisans dans une colère noire. Ces derniers exigent la mise en place d’un pôle pour les indépendants. Ce qui a fait beaucoup de bruit lors du dialogue tenu ce mardi entre le ministre de l’Intérieur et les partis politiques en vue de l’élection présidentielle 2019.

Très calme, le ministre campe sur sa position. « Vous ne pouvez pas me perturber », annonce le ministre qui fixe les prochaines discussions le vendredi 26 novembre.

L’absence de l’opposition la plus représentative a été notée et selon le ministre," le fait qu’elle ne participe pas à ce dialogue veut pas dire que nous leur fermons nos portes".

A l’occasion de cette rencontre, trois questions ont été soulevées par les 69 intervenants qui ont eu à prendre la parole devant le ministre Aly Ngouille Ndiaye, à savoir les questions de la distribution des cartes d’identité, de l’audit du fichier électoral et d’un ministre de l’Intérieur indépendant.

Toutes les questions ont trouvé réponse sauf celle qui évoque un ministre de l’Intérieur neutre et indépendant. Le ministre Aly Ngouille Ndiaye a fait savoir que pour cette préoccupation, il a pris note. « C’est le Président Macky Sall qui m’a nommé à ce poste et je lui rendrai compte », a renseigné le premier policier. Selon toujours lui, « qu’on nous juge par nos actes et c’est le plus important ».

leral


Ziguinchor : La police démentele un réseau de trafiquants de drogue

Après la bande de dealers dirigée par une femme cinquantenaire, les éléments du commissariat...


Fillette tuée à Rosso : La police à la recherche du meurtrier

La police est aux trousses du psychopathe qui a ôté la vie à une petite fille de 4 ans, renseigne...



Mamadou K. un homosexuel de Tambacounda aurait trouvé refuge en France

Mamadou K. homosexuel né 1983 connu et reconnu à Tambacounda et aurait trouvé refuge en France. il...


"Libération du maître coranique et Cie" : Le procureur de Louga dément Sud Quotidien

Le journal Sud Quotidien a soutenu, dans sa parution du jour, que le maître coranique Cheikhouna...


Affaire des talibés enchaînés : Le maître coranique et Cie libérés

Coup de théâtre dans l’affaire des enfants talibés enchaînés. Alors que le procureur a requis une...


L’APPORT DE LA REVOLUTION DE L’INTERNET DANS LA PRATIQUE DU JOURNALISME AU SENAGAL

L’apparition et le développement de l’internet sont diversement appréciés par ses utilisateurs tels...


Internet, un outil de Mobilisation autour des questions liées à la démocratie et à l’engagement citoyen.

La révolution portée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) a non...


Passage de témoin à la préfecture de Tambacounda : “Papa” Demba s’en va pour laisser la place à “Mame” Less

Le gouverneur de la région, Mamadou Omar Balde, en vertu des pouvoirs qui lui sont confiés, vient...


« JE TOMBE DES NUES… » LES DÉTAILS DE L’AUDITION DE LAMINE DIACK PAR LE JUGE FRANÇAIS VAN RUYMBEKE

Dans sa livraison de ce mardi, 09 octobre 2019, le quotidien français L’Equipe, revient sur...