France – Afrique : Emmanuel Macron vers la mise en place du Conseil présidentiel pour l’Afrique(CPA)


« Outil de concertation et d’aide à la décision directement rattaché au président », celui-ci est censé « donner un nouveau visage à la relation entre l’Afrique et la France ». « Notre objectif était de créer quelque chose qui survivra au président Macron et qui aura donc une existence institutionnelle », confie-t-on dans l’entourage du chef de l’État.

Le CPA rencontrera notamment Emmanuel Macron avant chacun de ses déplacements en Afrique et travaillera également à l’élaboration des discours importants prononcés en rapport avec le continent. Son premier chantier : le discours de politique africaine que prononcera le président français en novembre et sur lesquels le CPA sera invité à collaborer.

Aller au-delà du sécuritaire

« Il y a une volonté d’élargissement des points de vue, qui doit nous permettre de ne pas nous limiter aux crises sécuritaires et migratoires mais de travailler sur le business ou l’environnement avec une approche continentale, en abandonnant la frontière du Sahara, qui devient de plus en plus artificielle », précise un connaisseur du dossier.

Le CPA, dont le bureau permanent se situera dans les locaux de l’Agence française de développement (AFD) ne devrait pas excéder la quinzaine de membres, tous bénévoles. Onze, parmi lesquels les entrepreneurs sont majoritaires, ont pour le moment été sélectionnés, notamment par le ministère des Affaires étrangères et son directeur Afrique, Rémi Maréchaux.

Le casting devrait donc être complété au gré des besoins. Les membres du CPA devront signer une charte de transparence censée éviter les problèmes de conflit d’intérêts, étant entendu qu’ils seront encouragés à conserver au maximum leur activité professionnelle habituelle. « Nous mettrons des garde-fous », assure l’Élysée.
Les membres du CPA :

Jean-Marc Adjovi-Boco, 54 ans, ancien footballeur et entrepreneur franco-béninois
Jules-Armand Aniambossou, 55 ans, ancien ambassadeur du Bénin en France
Diane Binder, 37 ans, directrice adjointe française du département international du groupe Suez. Elle a lancé Action Emploi Réfugiés (AERé), plate-forme mettant en relation des employeurs et des réfugiés à la recherche d’un travail en France.
Yves-Justice Djimi, 36 ans, avocat français
Liz Gomis, 36 ans, journaliste et réalisatrice française
Jeremy Hajdenberg, 43 ans, directeur général adjoint français d’Investisseurs et Partenaires
Yvonne Mburu, 35 ans, chercheuse et consultante en santé kényane
Vanessa Moungar, 33 ans, directrice franco-tchadienne du département « Genre, femmes et société civile » à la Banque africaine de développement, après avoir travaillé pour le Forum économique mondial
Nomaza Nongqunga Coupez, 36 ans, entrepreneuse sud-africaine
Karim Sy, 49 ans, entrepreneur franco-libano-malien
Sarah Toumi, 30 ans, entrepreneuse franco-tunisienne

Jeune Afrique


Le Ministre Sidiki Kaba se porte comme un charme

Le Ministre Me Sidiki Kaba se porte très Bien. D’après nos sources le Ministre des Affaires...


COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO présidé par le Professeur Doudou Sidibé

COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO (Rassemblement Populaire pour le...


Pr Bathily : « Ce n’est pas après avoir distribué les blocs (de pétrole) qu’on va discuter »

En appelant à des concertations sur le gaz et le pétrole après avoir octroyé les blocs de pétrole,...


Aucune procédure enclenchée par la CENTIF contre Monsieur Cheikh Hadjibou Soumaré (CENTIF)

Communiqué relatif à l’article du journal « L’OBSERVATEUR » du 31 juillet 2018 : Aucune procédure...


Mbour : 3,2 tonnes de drogue saisies, trois personnes dont une femme arrêtées

3, 2 tonnes de chanvre indien ont été saisies à Mbour (région de Thiès) dans le cadre d’une...