Idrissa Seck dénonce la gestion du régime de Macky Sall


Entre mises au point et critiques, Idrissa Seck dénonce la gestion du régime de Macky Sall . En visite à Velingara Tall, dans le département de Louga, le leader de l’opposition passe au peigne fin l’actualité socio-politique. Extraits du journal L’As.

« Les conditions d’un dialogue national »

« Le président de la République n’a qu’à poser des actes concrets et précis : changer son ministre de l’Intérieur et mettre en place une institution indépendante pour organiser les élections, faire revenir Karim Wade d’exil et libérer Khalifa Sall. Quand il commencera des choses comme ça, on le prendra au sérieux », pose Idrissa Seck. Qui se dit consterné par le fait que « le chef de l’Etat passe tout son temps à manipuler la justice pour en faire une arme de destruction de ses adversaires politiques. Pour lui, il ne saurait y avoir de dialogue dans ce contexte social.

« Une campagne agricole catastrophique »

Pour le Président du conseil départemental de Thiès, les priorités du chef de l’Etat devraient être autres. Par exemple, liste-t-il, s’occuper de la campagne agricole qu’il juge catastrophique. « Si l’Etat fixe le prix du producteur à 210 FCFA mais n’amène pas l’argent pour acheter la récolte, les paysans sont obligés, pour faire face à leurs besoins, d’aller dans les marchés hebdomadaires pour vendre leurs productions à des prix dérisoires entre 175 FCFA et 195 FCFA. Ils sont obligés de brader parce que l’Etat n’est pas présent. Tout cela traduit ce que j’ai toujours appelé l’incompétence du président de la République ».

« L’Aéroport de Diass n’est pas prêt »

« L’aéroport n’est même pas prêt. Il n’y a pas de zone de fret. C’est une catastrophe. Comment voulez-vous appelez ça si ce n’est de l’incompétence », se demande-t-il.

« L’accès à l’eau, c’est presque un génocide »

Pour Idrissa Seck, le lancement des travaux de l’usine Keur Momar Sarr 3 n’est qu’un leurre. « Quand on superpose la carte du taux de l’espérance de vie de la population sénégalaise avec la carte de l’accès à l’eau potable, on se rend compte que les zones où l’espérance de vie est la plus faible (30 à 35 ans) recouvrent exactement la carte où l’accès à l’eau potable des populations est nulle. Voilà la situation du pays, c’est presque organiser un génocide ».


Le détour africain du Qatar : politiquement chrétien et économiquement anglophone.

L’aspect confessionnel de la géopolitique Arabo-Africaine mérite d’être décrypté dans la crise du...


Tambacounda : Mariama Ba dite Christina honorée par des associations de femmes.

Après avoir passé deux bénéfiques années à accompagner le développement des femmes des quartiers...


NOUVEAU GOUVERNEMENT : UNE ÉQUIPE DE 32 MINISTRES ET 3 SECRÉTAIRES D’ETAT MISE EN PLACE

Le nouveau gouvernement dont la liste a été lue dimanche soir par le nouveau secrétaire général du...


Independance : Tamba déjà en fête

A quelques heures du traditionnel défilé du 4 Avril, les populations de Tamba sont déjà en fête....


Prestation de serment de Macky Sall : Des invités de marque à Dakar.

Une dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement ont foulé le sol sénégalais depuis lundi en milieu...


Gracié du 4 Avril : Khalifa Sall libéré ?

Khalifa Sall et Mbaye Touré seront libérés le lendemain de la fête de l’Indépendance, « sauf...


Tambacounda : le torchon brûle entre les populations de Missira et leur maire.

Les jeunes de Missira en colère contre leur maire. La jeunesse de Missira et celle des...


Changement climatique : La température des océans inquiète.

La chaleur au fond des océans a atteint de nouveaux pics. Les chiffres sont alarmants au point...



Tuerie en Nouvelle Zélande : l’appel à la prière du vendredi sera diffusé à la télé.

Le Premier ministre néo-zélandaise a annoncé que l’appel à la prière de ce vendredi sera diffusé à...