Ismaïla Madior Fall :"le principal défi pour les défenseurs des droits humains après celui de la protection, demeure celui de la formation."


Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Pr Ismaïla Madior Fall, estime que les défenseurs des droits humains doivent être outillés pour faire face aux nouveaux défis. « Vu l’importance du rôle qu’il doit assumer, le défenseur des droits de l’homme doit être suffisamment protégé. Mais, il doit être de plus en plus outillé pour faire face à sa mission qui, à notre avis, requiert dorénavant des compétences pointues, parfois spécialisées, face à la complexification croissante des nouveaux enjeux en la matière », a-t-il soutenu.

Il ajoute : « la mission de défense des droits humains ne saurait donc se réduire à la simple dénonciation des violations perpétrées par les pouvoirs publics, mais implique la maîtrise de matières de plus en plus complexes. Nous pensons particulièrement à la délinquance financière, aux blanchiments de capitaux, à côté de la criminalité transfrontalière, aux droits extractifs, le droit des mines et de l’énergie. Parce que, de plus en plus, la plupart des constitutions du monde en général, les constitutions africaines en particulier, proclament que les ressources naturelles appartiennent au peuple, que les organisations de la société civile et les communautés doivent contribuer à exercer un contrôle sur la gouvernance des ressources naturelles, mais il faut évidemment avoir les compétences pour le faire ».

A en croire Ismaïla Madior Fall, le principal défi pour les défenseurs des droits humains après celui de la protection, demeure celui de la formation. Car, soutient-il, « les pouvoirs publics ont réellement besoin de leur expertise ».

Sous ce rapport, le ministre de la Justice a encouragé les membres de la coalition sénégalaise des défenseurs des droits humains « à renforcer le volet formation » dans leurs activités. Parce que, pour lui, « la société civile aide les Etats à garantir le plein respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales, de la démocratie et de la primauté ».

Selon le ministre, l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté, des stratégies de conception du développement des politiques publiques, « requiert la participation des acteurs et le contrôle citoyen, avec des rôles et responsabilités clairement identifiés ».

Ismaïla Madior Fall présidait la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement de capacité des défenseurs des droits humains au Sénégal, que la coalition sénégalaise des défenseurs des droits humains et Amnesty international Sénégal ont organisé, ce mardi 3 octobre, à Dakar.

Seneweb


Seydou Gueye, porte-parole du gouvernement : « Qui lira les contrats publiés se rendra compte que tout est clair »

Monsieur le ministre, sur instruction du Premier ministre, les contrats pétroliers ont été...


Conférence internationale à Dakar : Macky Sall contre l’immigration choisie

Le chef de l’Etat, Macky Sall, esyt contre l’immigration choisie que prônent les pays occidentaux....


Assemblée générale de l’ONU : Le Ministre Sidiki Kaba déroule à merveille son programme, entre participations à des panels et réunions de haut niveau…

Au deuxième jour de sa participation à la 73ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies,...



Décès de Bruno Diatta : Témoignage de Me Sidiki Kaba, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur depuis New York.

Je prends ma plume depuis New York où je vais livrer à l’Assemblée Générale des Nations Unies le...


Écrire sur la nouvelle approche diplomatique du SÉNÉGAL... Analyser l’action du ministre Kaba...

Dans le nouveau style de la diplomatie... Je m’y emploie car depuis peu le SENEGAL-porteur...


Nécrologie : Deo Cisse a perdu sa mère

Maman, Nah Aissatou Diarra Cisse, mère de Madame Deo Cisse, responsable politique de l’Apr à...


PRESIDENTIELLE 2019 : Macky Sall nomme le ministre Sidiki Kaba délégué régional de Tambacounda

En marge de la campagne pour le parrainage en vue de l’élection présidentielle de 2019, le...



Le Comité Directeur du PDS annonce : « Notre parti ne boycottera pas l’élection, il en empêchera la tenue »

Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le lundi 27 aout 2018 à la...