Le ministre de la Jeunesse veut collecter un million de signatures pour Macky Sall


Le ministre sénégalais de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat, Pape Gorgui Ndong, s’est engagé lundi à Dakar, à collecter « un million de signatures » en faveur du candidat de la coalition présidentielle (Benno Bokk Yaakaar), Macky Sall, soit plus que les 65 000 requises pour le parrainage des candidatures à la présidentielle du 24 février 2019, dont le projet de loi sera examiné jeudi prochain par les députés.

« En tout cas, nous jeunesses républicaines, nous avons déjà commencé à installer des commissions pour traiter et collecter en un temps record 1 million de signatures afin de parrainer le président Macky Sall », a dit M. Ndong devant un public de partisans et de journalistes.

Il ne sest pas fait d’illusions sur l’adoption du projet de loi relatif au parrainage des candidats à la prochaine élection présidentielle, le 19 avril prochain à l’Assemblée nationale.

Le ministre, non moins responsable politique de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) dans la banlieue dakaroise, a fait cette déclaration lors d’une cérémonie de exclusivement axée sur ledit projet de loi sur le parrainage.

Poursuivant, il estime que le « bon sens électoral commande d’admettre qu’un candidat, indépendant ou issu d’un parti politique, ne peut valablement diriger les Sénégalais, s’il est incapable de réunir au moins 1% des intentions de vote, soit environ 65 000 signatures d’électeurs inscrits sur le fichier électoral ».

Au passage, il a pointé « une erreur stratégique » de l’ancien régime du Président Abdoulaye Wade qui a opté pour une « République de riches » au lieu de promouvoir une « démocratie de signataires ». « Autrement dit, au lieu d’augmenter le nombre de signatures pour les candidatures indépendantes (10 000) et les candidatures des partis politiques, ils ont plutôt élevé la caution (65 millions FCFA). A l’arrivée, il y a eu en 2012, plus de candidats comme jamais : 14 », a critiqué Pape Gorgui Ndong.

Le projet de loi sur le parrainage divise la classe politique depuis son annonce par le gouvernement du président Sall. L’opposition y voit une filouterie du chef de l’Etat pour barrer la route à des candidats qui pourraient lui être redoutables pour sa réélection.

Elle promet de se dresser contre son vote le 19 avril prochain à l’Assemblée nationale (constituée majoritairement des députés de la mouvance présidentielle) et d’assimile cette journée à un possible « 23 juin (2011) bis », où une partie du peuple s’était levée contre un projet de loi de l’ex président Abdoulaye Wade qui prônait le ticket présidentiel à seulement 25%.

Néanmoins, « la loi organique du 15 février 1992 devra être sérieusement modifiée à temps (en votant la loi sur le parrainage), et ce sera fait ce 19 avril 2018 par la représentation parlementaire », tient à assurer le ministre Pape Gorgui Ndong.



Mondial 2018 : Sénégal/Japon (2-2)

Quand le latéral droit Moussa Wagué s’est mué en un improbable sauveur en inscrivant le deuxième...


Ndogou du mouvement des femmes leaders pour l’Emergence offert par Déo Cissé

Ndogou avec le mouvement des femmes leaders pour l’Emergence"Moussolou dorong"


Coupe du monde : Les Lions arrivés à l’aéroport de Kaluga sous la pluie, en boubou "Obasanjo"

Les Lions ont atterri à l’aéroport international de Kaluga ce mardi soir, en vue du Mondial 2018....


Candidature Karim Wade : Le Pds met en garde Macky

Les propos du ministre de la Justice sur la candidature de Karim sont pris comme une...


Les imprudences de Sonko...(Par Adama Gaye)

Ousmane Sonko a perdu son seul Maire, celui de Sindian, en Casamance, qui l’a lâché, acheté sans...


L’affaire Khalifa Sall : Le procès en appel renvoyé jusqu’au 9 juillet

Le procès en appel de Khalifa Sall, ouvert ce matin, est renvoyé jusqu’au 9 juillet 2018. Une...


Radié de l’Armée, voici la première réaction du Capitaine Mamadou Dièye

Pour la première fois depuis sa sortie de prison, le capitaine Mamadou Dièye s’exprime sur sa...


Touba : Le Khalife général des Mourides reçoit idrissa Seck en privé

Le Président du parti "Rewmi" est depuis 16 heures dans la capitale du mouridisme pour une...


Mbaye Ndiaye sur l’affaire Idrissa Seck : « Je ne tire pas sur un corbillard »

Interpellé sur l’affaire Idrissa qui accuse Macky Sall d’être derrière le Khalife général des...