Levée de l’immunité parlementaire:Khalifa Sall interpelle directement Niass !


Par l’intermédiaire de ses avocats, Khalifa Sall a adressé ce jeudi une correspondance (voir ci-dessus) au président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Il lui a d’abord rappelé que la lettre qu’il lui a envoyée le 14 septembre, "pour exposer la situation de détention arbitraire dont il fait l’objet", est restée sans suite.

Ensuite, le maire de Dakar a signalé à Niasse avoir appris, "d’articles de la presse de ce jour, que Monsieur le Procureur de la République a initié une demande de levée de (son) immunité parlementaire" et que, en tant que président du Parlement, il en est "déjà saisi".

Pour Khalifa Sall, "cette demande constitue l’aveu manifeste que depuis son élection en qualité de député du Sénégal à l’occasion de l’élection législative du 30 juillet 2017 dont les résultats ont été proclamés par le Conseil constitutionnel par décision en date du 14 août 2017, (il) ne pouvait plus faire l’objet de poursuites ni de détention sauf autorisation de l’Assemblée nationale".

"M. Khalifa Ababacar Sall devait donc être libéré d’office dès la proclamation des résultats de l’élection législative par le Conseil constitutionnel", martèlent les avocats du maire de Dakar. Qui poursuivent : "Pour le respect des règles la régissant, l’Assemblée nationale ne devrait donc pas se prononcer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Ababacar Sall sans exiger au préalable sa libération pour se réconcilier avec la Constitution et la Loi."

Invoquant l’article 52 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, qui permet au député concerné par une procédure de levée d’immunité parlementaire de se faire défendre par un de ses collègues devant la commission qui l’auditionne, Khalifa Sall prévient qu’il "n’acceptera pas d’être entendu par la Commission tout en étant en état de détention, ce qui serait d’ailleurs paradoxal".


"Libération du maître coranique et Cie" : Le procureur de Louga dément Sud Quotidien

Le journal Sud Quotidien a soutenu, dans sa parution du jour, que le maître coranique Cheikhouna...


Affaire des talibés enchaînés : Le maître coranique et Cie libérés

Coup de théâtre dans l’affaire des enfants talibés enchaînés. Alors que le procureur a requis une...


L’APPORT DE LA REVOLUTION DE L’INTERNET DANS LA PRATIQUE DU JOURNALISME AU SENAGAL

La naissance et le développement de l’internet a révolutionné le travail des journalistes dans les...


Internet, un outil de Mobilisation autour des questions liées à la démocratie et à l’engagement citoyen.

La révolution portée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) a non...


Passage de témoin à la préfecture de Tambacounda : “Papa” Demba s’en va pour laisser la place à “Mame” Less

Le gouverneur de la région, Mamadou Omar Balde, en vertu des pouvoirs qui lui sont confiés, vient...


« JE TOMBE DES NUES… » LES DÉTAILS DE L’AUDITION DE LAMINE DIACK PAR LE JUGE FRANÇAIS VAN RUYMBEKE

Dans sa livraison de ce mardi, 09 octobre 2019, le quotidien français L’Equipe, revient sur...


Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité

L’ancien Consul du Sénégal à Marseille, Tamsir Faye, qui avait été limogé suite à une altercation...


Élaboration de projets structurants : Amadou Ba, l’avocat de l’Afrique en Chine

Son Excellence Monsieur Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de...


Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères : « Le Chef de l’Etat s’est montré plus que jamais, inscrit dans une communauté de destin »

Le Ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a fait part, lors de...


Le détour africain du Qatar : politiquement chrétien et économiquement anglophone.

L’aspect confessionnel de la géopolitique Arabo-Africaine mérite d’être décrypté dans la crise du...