Macky Sall : "Cette réalisation de la centrale s’inscrit dans le marché du Sénégal vers la résolution définitive du déficit de production d’énergie."


Apres Bokhol et Malicounda, Santhiou Mékké vient d’augmenter la liste des centrales solaires au Sénégal. En effet, cette centrale est entrée en service ce 29 juin et contribue 30 Mw dans le réseau de la Senelec. Le chef de l’Etat a procédé à l’inauguration de la l’infrastructure solaire la plus grande de l’Afrique de l’Ouest érigée sur une superficie de 64 Ha.
Très fier de cette infrastructure qui va donner de l’électricité a plus de cents village, le président de la République soutient que l’objectif de mixe énergétique est porté par le développement du solaire. Cette centrale va contribuer au développement de la mairie de Méouane qui va bénéficier de 64 millions de FCfa par an, en impôts et autres taxes et l’Etat de 20 milliards de FCfa par an.
Cette initiative entre dans la volonté de l’Etat du Sénégal de promouvoir des énergies propres et renouvelables conformément aux engagements à la cop21 de Paris et la Cop22 de Marakech en matière de lutte contre le réchauffement climatique selon le chef de l’Etat, Macky Sall.
« Cette réalisation de la centrale s’inscrit dans le marché du Sénégal vers la résolution définitive du déficit de production d’énergie », s’est réjoui M. Sall. Avant de féliciter le directeur de la Senelec Mouhadou Makhtar Cissé pour la performance de son travail et le promoteur du projet Senergie Pv Sa.
« Nous allons dépasser les 20% auxquels nous avions souscrits pour la production d’énergie solaire et que le Sénégal et leader en Afrique dans la production d’énergie solaire » rassure le président de la République. Et ces 30 Mw, selon toujours lui, vont permettre à 200 000 ménages d’accéder à l’électricité.
A son tour le maire de la commune de Méouane, Bara Ndiaye pense que cette centrale solaire vient consolider le hub énergétique et répond au besoin des populations de cette localité. Le maire a par ailleurs profité de cette tribune pour également lister les doléances de Méouane telles que l’emploi des jeunes et le butinage des routes.
A en croire le directeur du Fonsis, qui assure le financement du projet, Ibrahima Kane, « d’autres projets bénéficient déjà de ce mécanisme de financement. Le portefeuille de projet finalisés ou en cours du Fonsis est aujourd’hui constitué de 11 projets d’un montant de 200 milliards de Fcfa pour plusieurs milliers d’emplois ».
Dans la même perspective, d’autres centrales solaires comme celles de Mérina Dakhar de 29 Mw, de Dias pour 25 Mw, de Sakal et Kahone pour 20Mw chacune selon le directeur de Fonsis, vont permettre la baisse du coût de l’électricité et placer le Sénégal parmi les pays exportateurs d’énergie.

Leral.net


Souleymane Ndéné Ndiaye : " Je ai demandé au Président Macky Sall de gracier Karim Wade".

L’ancien Premier ministre du président Abdoulaye s’est prononcé de son implication dans le Karim...


DONNE POUR MALADE : Le ministre Sidiki Kaba répond par la signature d’une convention à Paris

Me Sidiki Kaba apporte un démenti cinglant aux folles rumeurs sur son état de santé. Ce matin, le...


Le Ministre Sidiki Kaba se porte comme un charme

Le Ministre Me Sidiki Kaba se porte très Bien. D’après nos sources le Ministre des Affaires...


COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO présidé par le Professeur Doudou Sidibé

COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO (Rassemblement Populaire pour le...


Pr Bathily : « Ce n’est pas après avoir distribué les blocs (de pétrole) qu’on va discuter »

En appelant à des concertations sur le gaz et le pétrole après avoir octroyé les blocs de pétrole,...