Nouvelle initiative de l’opposition pour l’organisation des élections démocratiques au Sénégal


Vingt partis de l’opposition et des organisations de la société civile, regroupés au sein de l’initiative pour des élections démocratiques au Sénégal, ont fait face à la presse, ce jeudi. Ce, pour dévoiler les 8 exigences qu’ils fixent au régime actuel. Celles-ci demandent "l’instauration d’une véritable démocratie électorale dans notre pays".
Les signataires de la déclaration, publiée ce jeudi, réclament "une distribution transparente des cartes d’électeur par des commissions conformément aux dispositions du Code électoral, dans le respect de la loi". Une distribution qui devra impliquer les partis et les structures de contrôle du processus électoral. Et pour la présidentielle de 2019, les listes électorales et des bureaux de vote devront être publiées au plus tard en juillet 2018.
Ensuite, les membres de l’initiative pour des élections démocratiques au Sénégal réclament un audit indépendant du processus électoral, y compris le système de décompte des voix et de transmission des résultats électoraux. En ce qui concerne le code électoral, ils veulent qu’il soit "expurgé notamment des modifications honteuses introduites subrepticement par le gouvernement tout juste avant les élections".
Les signataires du document veulent aussi une "séparation des votes des militaires et des civils", "l’arrêt des répressions politiques et de l’instrumentalisation de la justice pour éliminer des candidatures à l’élection présidentielle prochaine".
L’autre exigence, c’est la mise en place d’une "commission arbitrale, désignée conjointement par le pouvoir, l’opposition et la société civile, capable de conduire des concertations sérieuses pouvant aboutir à une loi et à des dispositions électorales fiables et acceptées par toutes les parties, avec l’engagement solennel du Président de la République à appliquer et à faire appliquer les conclusions arrêtées".
Aussi, les 19 organisations membres de l’initiative veulent que soit mise en place une haute autorité indépendante de l’administration. Cette dernière sera appelée à "jouer le rôle de régulateur de la démocratie, vu la faillite définitive de l’actuelle Cena". Elle aura aussi comme objectif "d’organiser les élections, vu la partialité et l’incompétence maintes fois constatées du ministère de l’Intérieur", disent-ils.
La dernière exigence de l’initiative pour des élections démocratiques au Sénégal, concerne la nomination de "juges indépendants en lieu et place du conseil constitutionnel pour la proclamation des résultats."

Il faut souligner que 20 organisations sont auteurs de cette initiative. Il s’agit de l’Act de Abdoul Mbaye, l’Ades/Cdts, Agir, l’Ajmd, And Jëf-Pads, Bokk Gis Gis de Pape Diop, Caaw, la Cnts/Fc authentique, le Grand Cadre, le Mcr, le Mps-Sellal, Pastef de Ousmane Sonko, le Pds et Me Wade, le Prds, le Rnd, Solidarité Active, Taxaw Temm, Tekki, l’Unp et Yoonu Askan Wi.

seneweb


Le Ministre Sidiki Kaba se porte comme un charme

Le Ministre Me Sidiki Kaba se porte très Bien. D’après nos sources le Ministre des Affaires...


COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO présidé par le Professeur Doudou Sidibé

COMMUNIQUE DE PRESSE : Naissance du Parti RPD/DEFKO (Rassemblement Populaire pour le...


Pr Bathily : « Ce n’est pas après avoir distribué les blocs (de pétrole) qu’on va discuter »

En appelant à des concertations sur le gaz et le pétrole après avoir octroyé les blocs de pétrole,...


Aucune procédure enclenchée par la CENTIF contre Monsieur Cheikh Hadjibou Soumaré (CENTIF)

Communiqué relatif à l’article du journal « L’OBSERVATEUR » du 31 juillet 2018 : Aucune procédure...


Mbour : 3,2 tonnes de drogue saisies, trois personnes dont une femme arrêtées

3, 2 tonnes de chanvre indien ont été saisies à Mbour (région de Thiès) dans le cadre d’une...