RETARD DE PAIEMENT DES BOURSES DES ETUDIANTS Les documents qui accablent Ecobank


La mort de l’étudiant Mouhamadou Falou Sène tué par balle, mardi dernier, lors d’affrontements entre étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et forces de l’ordre continue de susciter moult réactions. Si on cherche à connaître du côté des étudiants l’auteur de cet acte qualifié d’odieux par une bonne frange de l’opinion, les préoccupations sont tout autre du côté du gouvernement. En effet, après la sortie du gouvernement par la voix de son porte-parole, Seydou Gueye qui, s’est défaussé sur le partenaire Ecobank en lui imputant la faute sur le retard des paiements, « L’As » a reçu un pli de dossiers y compris des copies de chèques, estampillés confidentiel qui lave en partie le ministre de l’Enseignement supérieur dans le retard de paiement des bourses. En effet, dans le lot des documents, (voir fac-similé), il y a des preuves que la Direction des Bourses a fait ses états depuis le 13 avril. Dans un document consulté par « L’As », des proches du Ministre de l’Enseignement supérieur reviennent sur le processus de paiement des bourses du mois d’avril dégageant ainsi toutes leurs responsabilités. D’après le document, le bon d’engagement a été émis à la Direction des Bourses le 13 avril. Ce bon validé le 23 avril 2018 par les services du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (Direction générale du budget, Direction du contrôle budgétaire, contrôleur des opé- rations financières a été visé, selon la même source, par l’ordonnateur du ministère de l’Economie et des Finances et le 25 avril 2018. Le document rapporte qu’à la même date, la direction des bourses du ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation a émis deux chèques à la structure Ecobank. Il s’agit du chèque N° 0044387, pour un montant de 3 milliards et du chèque N°0044388, pour un montant de 2 milliards Fcfa. Ce qui, au total, fait une somme de 5 milliards Fcfa. D’après les documents confidentiels, les deux chèques ont été validés par le Trésor et déposés à Ecobank le 2 mai. La même source de préciser qu’en dehors des deux chèques, un troisième chèque portant le total six milliards Fcfa a été émis le 4 mai dernier (chèque n 0044389, pour un montant d’un milliard). Ce chèque, renseigne-t-on, sera validé par le Trésor et déposé à Ecobank à la même date à savoir le 11 mai. Ainsi, les documents à la disposition de « L’AS » disculpent de facto le Pr Mary Teuw Niane et ses services sur le retard de paiement, car si le 25 avril le Trésor avait validé le bon envoyé par la Direction des Bourses, tous les documents avaient été mis à la disposition de Ecobank, le 11 mai. En temps normal, deux jours auraient suffi pour que la banque effectue le paiement. Or, le démarrage effectif du paiement des bourses n’a démarré que le 15 mai 2018 à 13h peu après la mort de Fallou Sène. On comprend aisément le silence de Ecobank, en dépit de la rafale de critiques formulées contre elle. Logiquement, le ministre Mary Teuw Niane n’a aucune responsabilité sur le retard lié au paiement des bourses. Toutefois, le directeur du Crous Ibrahima Diao et le recteur Baydallah Kane qui ne devraient pas échapper au glaive du président de la République d’autant plus qu’ils ont fait venir les gendarmes devant les restaurants pour défendre des intérêts privés. D’après des sources non officielles, il faut par ailleurs noter que si Ecobank a refusé de payer, c’est que l’Etat lui doit près de 20 milliards Fcfa.


L’APPORT DE LA REVOLUTION DE L’INTERNET DANS LA PRATIQUE DU JOURNALISME AU SENAGAL

La naissance et le développement de l’internet a révolutionné le travail des journalistes dans les...


Internet, un outil de Mobilisation autour des questions liées à la démocratie et à l’engagement citoyen.

La révolution portée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) a non...


Passage de témoin à la préfecture de Tambacounda : “Papa” Demba s’en va pour laisser la place à “Mame” Less

Le gouverneur de la région, Mamadou Omar Balde, en vertu des pouvoirs qui lui sont confiés, vient...


« JE TOMBE DES NUES… » LES DÉTAILS DE L’AUDITION DE LAMINE DIACK PAR LE JUGE FRANÇAIS VAN RUYMBEKE

Lamine Diack, l’ancien président de l’IAAF, entendu en juin par le juge Van Ruymbeke, a affirmé...


Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité

L’ancien responsable des jeunes de l’Apr en France avait été accusé d’exhibitionnisme près de chez...


Élaboration de projets structurants : Amadou Ba, l’avocat de l’Afrique en Chine

Son Excellence Monsieur Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de...


Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères : « Le Chef de l’Etat s’est montré plus que jamais, inscrit dans une communauté de destin »

Le Ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a fait part, lors de...


Le détour africain du Qatar : politiquement chrétien et économiquement anglophone.

L’aspect confessionnel de la géopolitique Arabo-Africaine mérite d’être décrypté dans la crise du...


Tambacounda : Mariama Ba dite Christina honorée par des associations de femmes.

Après avoir passé deux bénéfiques années à accompagner le développement des femmes des quartiers...


NOUVEAU GOUVERNEMENT : UNE ÉQUIPE DE 32 MINISTRES ET 3 SECRÉTAIRES D’ETAT MISE EN PLACE

Le nouveau gouvernement dont la liste a été lue dimanche soir par le nouveau secrétaire général du...