Sénégalais intercepté par la police algérienne : Les précisions de l’ambassadeur Sory Kaba


Le ressortissant sénégalais intercepté par la police algérienne alors qu’il tentait de rallier l’Espagne a été pris en charge par les autorités consulaires sénégalaises mais risque de garder des séquelles de son errance dans le désert, a précisé l’ambassadeur Sory Kaba, directeur général des Sénégalais de l’extérieur.

"Aujourd’hui, sa vie est hors de danger, mais sur le plan sanitaire, il souffre encore, parce qu’il risque même d’être amputé des deux pieds", a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS, au sujet de ce ressortissant sénégalais dont la situation a été évoquée par plusieurs journaux ces derniers jours.

Des médias sénégalais ont fait état de Sénégalais arrêtés ou kidnappés par des gendarmes algériens, relayant en particulier les inquiétudes de la famille d’un migrant qui aurait contacté sa famille via WhatsApp pour l’informer de sa situation et alerter les autorités sénégalaises.

"La seule information que j’ai eue", le jeudi 5 avril, de l’ambassadeur du Sénégal à Alger, fait état d’un "compatriote sénégalais qui cherchait à traverser la frontière entre le Maroc et l’Espagne, qui a été pris par les gardes marocains, qui a été maltraité (…) bastonné, qui a été battu" avant d’être "laissé maintenant en rade, en errance dans le désert, et c’est là où la police algérienne l’a ramassé", a précisé Sory Kaba.

Les policiers algériens, se rendant compte de sa nationalité, "ont contacté notre ambassade qui l’a systématiquement pris en charge. Aujourd’hui, sa vie est hors de danger mais sur le plan sanitaire, il souffre encore, parce qu’il risque même d’être amputé des deux pieds (…)", a indiqué le directeur général des Sénégalais de l’extérieur.

Il parle de "situations assez délicates parce que depuis un bon moment, on se rend compte qu’il y a beaucoup d’expulsions" d’Algérie de ressortissants du Sud du Sahara, "dans une logique qui ne respecte pas les droits de l’Homme".

"(...) nous l’avons dénoncé et une lettre de protestation a été envoyée à l’ambassade d’Algérie à Dakar", suite à quoi "notre ambassadeur à Alger a été commis, a reçu des instructions du ministre (des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur) pour que les autorités algériennes comprennent que le Sénégal n’est pas dans cette dynamique-là", a signalé l’ambassadeur Sory Kaba.

"En son temps, il y avait beaucoup plus de Maliens, beaucoup plus de Nigériens qui ont été expulsés. Sur par exemple 500 ou 600 rapatriés, les Sénégalais étaient 7 ou 10 personnes", mais il reste que cette pratique "n’est pas ce qui est attendu", a fait valoir Sory Kaba.
Aps


Seydou Gueye, porte-parole du gouvernement : « Qui lira les contrats publiés se rendra compte que tout est clair »

Monsieur le ministre, sur instruction du Premier ministre, les contrats pétroliers ont été...


Conférence internationale à Dakar : Macky Sall contre l’immigration choisie

Le chef de l’Etat, Macky Sall, esyt contre l’immigration choisie que prônent les pays occidentaux....


Assemblée générale de l’ONU : Le Ministre Sidiki Kaba déroule à merveille son programme, entre participations à des panels et réunions de haut niveau…

Au deuxième jour de sa participation à la 73ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies,...



Décès de Bruno Diatta : Témoignage de Me Sidiki Kaba, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur depuis New York.

Je prends ma plume depuis New York où je vais livrer à l’Assemblée Générale des Nations Unies le...


Écrire sur la nouvelle approche diplomatique du SÉNÉGAL... Analyser l’action du ministre Kaba...

Dans le nouveau style de la diplomatie... Je m’y emploie car depuis peu le SENEGAL-porteur...


Nécrologie : Deo Cisse a perdu sa mère

Maman, Nah Aissatou Diarra Cisse, mère de Madame Deo Cisse, responsable politique de l’Apr à...


PRESIDENTIELLE 2019 : Macky Sall nomme le ministre Sidiki Kaba délégué régional de Tambacounda

En marge de la campagne pour le parrainage en vue de l’élection présidentielle de 2019, le...



Le Comité Directeur du PDS annonce : « Notre parti ne boycottera pas l’élection, il en empêchera la tenue »

Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le lundi 27 aout 2018 à la...