Transhumance politique : Sada Ndiaye rejoint l’Apr


Par une de ses pirouettes dont seule la politique a le secret, Sada Ndiaye, le multirécidiviste en matière de transhumance, ravale son vomi et rejoint l’Apr, toute honte bue. Le concerné vient de confirmer cette information dans les colonnes d’Afriquemidi en justifiant ce rétropédalage en ces termes : « En tant que chargé des élections du Parti démocratique sénégalais, la bande à Oumar Sarr m’a mis à la 17e position sur la liste nationale. J’ai subi beaucoup de choses avec les frères du parti ». Rien que ça !

N’est-ce pas l’ex-directeur général du COUD, apparenté à Farba Ngom, l’informateur de Wade quand ce dernier accusait le chef de l’Etat de sorcellerie ? En tout cas, à travers différentes sorties dans la presse, Sada prétend avoir réconcilié Macky avec le Fouta, en 2006, à la demande de Me Abdoulaye Wade. Il parairait qu’en messe basse et sur un ton moqueur, il lie ce retour à une certaine réhabilitation.

Toutes choses qui font sa transhumance est une vraie ironie de l’histoire.

Quid du rôle joué par le patron des libéraux du Fouta dans la descente aux enfers de l’actuel président de la République, sous le magistère de Me Abdoulaye Wade, à la fin des années 2 000 ?

Pour mémoire, en 2008, par une loi jugée scélérate portant la signature de Sada Ndiaye, la majorité d’alors procède à une modification de l’article 62 de la Constitution visant à écourter le mandat en cours du Président Macky Sall. Motif : celui-ci aurait eu l’outrecuidance de donner son feu vert pour une audition, par l’institution parlementaire, du président du Conseil de surveillance de l’Agence pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci) devant la Commission des finances de l’Assemblée nationale. L’objectif de cette initiative « outrancière » serait d’humilier Karim Wade en le poussant à parler Wolof (une langue qu’il ne maitriserait pas).

Selon l’accusation, le camp du président de l’Assemblée nationale, dans cette guerre alors ouverte pour la succession de Me Abdoulaye Wade, voulait offrir le leader de la Génération du Concret à la vindicte populaire, en le présentant comme un « Toubab » venu ressusciter la domination coloniale.

C’est ainsi qu’éjecté du perchoir de l’Assemblée nationale le 09 novembre 2008 à la faveur du vote d’une résolution adoptée par 111 voix pour et 22 contre, Macky avait été auparavant rétrogradé quand, le mercredi 23 juin 2008, le Congrès du Parlement est convoqué par décret présidentiel pour une modification du mode fonctionnement du pouvoir législatif. Ainsi, on consacrait la prééminence de la Chambre haute sur la Chambre basse. Le président du Sénat, Pape Diop, et ses huit vice-présidents deviennent les supérieurs hiérarchiques du président de l’Assemblée nationale, qui perd son pouvoir constitutionnel de remplacer le président de la République en cas d’empêchement.

Circonstance aggravante : le maire de Nguidjilone, qui était de la mouvance des dioufistes les plus zélés, n’hésita pas à rejoindre le Parti démocratique sénégalais au lendemain de la bérézina socialiste de 2000. Son ascension fulgurante dans le Pds coïncide avec la montée en puissance de l’alors numéro 2 du Pds, qui sera victime, plus tard, de sa perfidie.

En définitive, en enrôlant celui qui se voulait le dernier Mohican du parti sopiste dans le Fouta, l’Alliance pour la République a un adversaire de moins, mais combien d’autres en crée-t-elle de plus ?

L’As


Ablaye Ba, membre actif de la DSE APR France s’active au Sénégal pour la réélection du Président Macky SALL

Ablaye Ba membre actif de la diaspora sénégalaise en France et de la DSE se livre sur ses...


Mobilisation à Tambacounda pour le lancement du Mouvement And Ak Sidiki KABA falate Macky Sall en 2019

Tambacounda : Week-end de mobilisation du Mouvement And Ak Sidiki KABA falate Macky Sall en...


Diagne Fada rejoint Macky Sall ?

À l’issue de la rencontre, qui a eu lieu au siège de Ldr/Yessal, l’ancienne Première ministre a...


"L’Etat du Sénégal a été désavoué sur le fait qu’il n’ait pas reconnu à Khalifa Sall, son immunité parlementaire" (Me Adama Guèye)

" C’est un camouflet pour le gouvernement notamment pour le président de la République parce que...


Arrêt de la CEDEAO sur l’affaire Khalifa Sall : Idrissa Seck parle de « camouflet pour Macky Sall »

Le Parti Rewmi appelle solennellement les autorités du Sénégal, en premier lieu, le Président...


Lancement du cinquième Forum International de Dakar sur la Paix et la sécurité par le Ministre des Affaires Etrangères et des sénégalais de l’extérieur

Le Ministre des Affaires Etrangères et des sénégalais de l’extérieur Me Sidiki Kaba a procédé ce...


Mondial 2018 : Sénégal/Japon (2-2)

Vainqueur de son premier match de la Coupe du monde 2018 face à la Pologne (2-1), le Sénégal a...


Ndogou du mouvement des femmes leaders pour l’Emergence offert par Déo Cissé

Ndogou avec le mouvement des femmes leaders pour l’Emergence"Moussolou dorong"...


Coupe du monde : Les Lions arrivés à l’aéroport de Kaluga sous la pluie, en boubou "Obasanjo"

Les Lions ont atterri à l’aéroport international de Kaluga ce mardi soir, en vue du Mondial 2018....


Candidature Karim Wade : Le Pds met en garde Macky

Les propos du ministre de la Justice sur la candidature de Karim sont pris comme une...