Transhumance politique : Sada Ndiaye rejoint l’Apr


Par une de ses pirouettes dont seule la politique a le secret, Sada Ndiaye, le multirécidiviste en matière de transhumance, ravale son vomi et rejoint l’Apr, toute honte bue. Le concerné vient de confirmer cette information dans les colonnes d’Afriquemidi en justifiant ce rétropédalage en ces termes : « En tant que chargé des élections du Parti démocratique sénégalais, la bande à Oumar Sarr m’a mis à la 17e position sur la liste nationale. J’ai subi beaucoup de choses avec les frères du parti ». Rien que ça !

N’est-ce pas l’ex-directeur général du COUD, apparenté à Farba Ngom, l’informateur de Wade quand ce dernier accusait le chef de l’Etat de sorcellerie ? En tout cas, à travers différentes sorties dans la presse, Sada prétend avoir réconcilié Macky avec le Fouta, en 2006, à la demande de Me Abdoulaye Wade. Il parairait qu’en messe basse et sur un ton moqueur, il lie ce retour à une certaine réhabilitation.

Toutes choses qui font sa transhumance est une vraie ironie de l’histoire.

Quid du rôle joué par le patron des libéraux du Fouta dans la descente aux enfers de l’actuel président de la République, sous le magistère de Me Abdoulaye Wade, à la fin des années 2 000 ?

Pour mémoire, en 2008, par une loi jugée scélérate portant la signature de Sada Ndiaye, la majorité d’alors procède à une modification de l’article 62 de la Constitution visant à écourter le mandat en cours du Président Macky Sall. Motif : celui-ci aurait eu l’outrecuidance de donner son feu vert pour une audition, par l’institution parlementaire, du président du Conseil de surveillance de l’Agence pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci) devant la Commission des finances de l’Assemblée nationale. L’objectif de cette initiative « outrancière » serait d’humilier Karim Wade en le poussant à parler Wolof (une langue qu’il ne maitriserait pas).

Selon l’accusation, le camp du président de l’Assemblée nationale, dans cette guerre alors ouverte pour la succession de Me Abdoulaye Wade, voulait offrir le leader de la Génération du Concret à la vindicte populaire, en le présentant comme un « Toubab » venu ressusciter la domination coloniale.

C’est ainsi qu’éjecté du perchoir de l’Assemblée nationale le 09 novembre 2008 à la faveur du vote d’une résolution adoptée par 111 voix pour et 22 contre, Macky avait été auparavant rétrogradé quand, le mercredi 23 juin 2008, le Congrès du Parlement est convoqué par décret présidentiel pour une modification du mode fonctionnement du pouvoir législatif. Ainsi, on consacrait la prééminence de la Chambre haute sur la Chambre basse. Le président du Sénat, Pape Diop, et ses huit vice-présidents deviennent les supérieurs hiérarchiques du président de l’Assemblée nationale, qui perd son pouvoir constitutionnel de remplacer le président de la République en cas d’empêchement.

Circonstance aggravante : le maire de Nguidjilone, qui était de la mouvance des dioufistes les plus zélés, n’hésita pas à rejoindre le Parti démocratique sénégalais au lendemain de la bérézina socialiste de 2000. Son ascension fulgurante dans le Pds coïncide avec la montée en puissance de l’alors numéro 2 du Pds, qui sera victime, plus tard, de sa perfidie.

En définitive, en enrôlant celui qui se voulait le dernier Mohican du parti sopiste dans le Fouta, l’Alliance pour la République a un adversaire de moins, mais combien d’autres en crée-t-elle de plus ?

L’As


Mamadou K. un homosexuel de Tambacounda aurait trouvé refuge en France

Mamadou K. homosexuel né 1983 connu et reconnu à Tambacounda et aurait trouvé refuge en France. il...


"Libération du maître coranique et Cie" : Le procureur de Louga dément Sud Quotidien

Le journal Sud Quotidien a soutenu, dans sa parution du jour, que le maître coranique Cheikhouna...


Affaire des talibés enchaînés : Le maître coranique et Cie libérés

Coup de théâtre dans l’affaire des enfants talibés enchaînés. Alors que le procureur a requis une...


L’APPORT DE LA REVOLUTION DE L’INTERNET DANS LA PRATIQUE DU JOURNALISME AU SENAGAL

La naissance et le développement de l’internet a révolutionné le travail des journalistes dans les...


Internet, un outil de Mobilisation autour des questions liées à la démocratie et à l’engagement citoyen.

La révolution portée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) a non...


Passage de témoin à la préfecture de Tambacounda : “Papa” Demba s’en va pour laisser la place à “Mame” Less

Le gouverneur de la région, Mamadou Omar Balde, en vertu des pouvoirs qui lui sont confiés, vient...


« JE TOMBE DES NUES… » LES DÉTAILS DE L’AUDITION DE LAMINE DIACK PAR LE JUGE FRANÇAIS VAN RUYMBEKE

Dans sa livraison de ce mardi, 09 octobre 2019, le quotidien français L’Equipe, revient sur...


Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité

L’ancien Consul du Sénégal à Marseille, Tamsir Faye, qui avait été limogé suite à une altercation...


Élaboration de projets structurants : Amadou Ba, l’avocat de l’Afrique en Chine

Son Excellence Monsieur Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de...


Amadou BA, Ministre des Affaires étrangères : « Le Chef de l’Etat s’est montré plus que jamais, inscrit dans une communauté de destin »

Le Ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a fait part, lors de...